fbpx

Une première page se tourne pour les Souliers du Coeur

C’est la fin du premier chapitre pour les Souliers du Coeur. Lancés en plein confinement début avril 2020, notre association aura aidé 75 associations et structures dans le cadre de cette crise sanitaire sans précédent.

C’est la fin du premier chapitre pour les Souliers du Coeur. Lancés en plein confinement début avril 2020, notre association aura aidé 75 associations et structures dans le cadre de cette crise sanitaire sans précédent. Lentement, le pays reprend son rythme de vie et amorce le déconfinement. Nous clôturerons donc ce samedi notre cycle d’actions de solidarité liés à la crise du COVID-19. Cette dernière action aura lieu du côté de Binche avec un défi original relevé par le coureur-cycliste Ludwig De Winter qui a rejoint notre collectif dernièrement. Le moment est donc bien choisi pour faire le bilan de ces 5 dernières semaines riches en actions et en émotions.

 

Tout a commencé il y a un peu plus d’un mois…

Jeudi 9 avril vers 13h, Adrien Trebel arrive au Parvis de Saint-Gilles à Bruxelles. A ce moment-là, l’association « L’îlot » distribue des colis-repas à de nombreux sans-abris. Adrien vient offrir de précieux masques et gants de protection dont le personnel manque cruellement depuis le début du confinement. Les gens s’étonnent de sa présence. Il prend aussi le temps d’échanger longuement avec les personnes présentes afin de mieux comprendre la situation précaire que vivent les acteurs de terrain.

Les Souliers du cœur sont lancés !

Sous mon impulsion, plus de soixante personnalités du football belge se sont mobilisées pour dans un premier temps constituer un fond financier et ensuite passer à l’action pour tenter de soutenir au mieux les différents intervenants sociaux dans leur lutte contre le Covid-19. Un beau mouvement de solidarité de la part du milieu du foot, qui allait nous emmenés à la rencontre de 75 associations un peu partout en Belgique.

 

Des actions concrètes et efficaces

Très vite, les actions des Souliers du Coeur se multiplient avec pour objectif principal d’apporter une aide concrète: don de matériel de protection, don de colis alimentaires, don de matériel sportif, récolte de vêtements… Chacune de ses actions s’est faite au profit de structures se mobilisant pour les sans-abris, les réfugiés, les enfants ou les personnes âgées.

Au-delà de l’aide matériel, c’était aussi l’occasion de dialogues très riches entre les sportifs et le personnel de terrain: au total, 40 souliers du cœur se seront déplacés sur le terrain des véritables héros de la crise afin d’échanger avec eux et les soutenir dans leur travail.

Rejoint au fil du temps par d’autres sportifs belges de haut niveau, le collectif aura apporté son soutien à 75 institutions en 5 semaines.

 

Une dernière action « COVID-19 » ce samedi à Binche avec Ludwig De Winter et Jean-Michel Saive

Ce samedi 16 mai à Binche, la fondation des Souliers du Cœur terminera sa campagne « Covid-19 » par une 75ème action. Cette 75e action prendra la forme d’un grand défi sportif et solidaire mené par le cycliste professionnel Ludwig De Winter. Le coureur de l’équipe Circus-Wanty Gobert a en effet lancé un appel aux dons via sa page Facebook: chaque euro récolté équivaut à un kilomètre parcouru. Au total, plus de 600€ ont été levés. Le défi est donc de taille mais il pourra compter sur le soutien de Jean-Michel Saive et de quelques footballeurs pour l’aider à enquiller les kilomètres.

L’argent récolté permettra de venir en aide à l’institution pour enfants Le Biseau située à Binche. Cet argent leur servira à financer un nouveau projet éducatif basé sur la pratique du sport.

 

Quelle suite pour les Souliers du Coeur ?

Les actions menées dans le cadre de la crise COVID-19 se clôturent donc ce samedi. Toutefois, les liens tissés avec les structures sont nombreux et nul doute que les Souliers du Coeur poursuivront leur travail solidaire dans d’autres contextes.

En tournant ce premier chapitre de la solidarité, nous sommes fiers des actions accomplis et d’avoir pu apporter notre aide, si petite soit-elle, aux vrais héros du quotidien.

Bruxelles, le 14 mai 2020

Mogi Bayat